SILLERY EN QUELQUES CHIFFRES

Entretien voiries et espaces verts :
– 13 km345 de rues
– 28 870 m2 à désherber
– 10600 m2 à débroussailler
– 57300 m2 à tondre
Plantations :
– 6700 fleurs pour l’été
– 1500 pour l’hiver
– 250 arbustes à l’automne
– 5 kg de graines
– 500 bulbes
Le travail des employés communaux sur une année :
– 2440 heures au fleurissement et à l’entretien des espaces verts, ramassage des feuilles
– 1062 heures à l’entretien et au nettoyage des caniveaux, poubelles, cimetière etc…

INTER-SAISONNALITE DU FLEURISSEMENT

Le fleurissement du village de Sillery se déroule en 2 étapes :
L’une estivale avec près de 6700 fleurs plantées en mai, réparties dans 35 bacs, 20 parterres fleuris, 60 jardinières et 24 vasques.
L’autre hivernale avec des bulbes,  des  pensées réparties dans les bacs et les parterres estivaux
La particularité de  Sillery est de fleurir la commune 12 mois de l’année. Ceci est un choix communal,  souhaitant répartir les efforts de fleurissement en 2/3 pour l’été (de début mai à fin octobre)   et 1/3 l’hiver (novembre à avril)

Le choix des fleurs :
La commission de l’environnement souhaite travailler sur la durée, il a été décidé de modifier les parterres fleuris, en choisissant de privilégier les plantations de vivaces aux fleurs annuelles. L’objectif est de rapidement recouvrir les zones fleuries de 2/3 de vivaces et 1/3 de plantations annuelles.
L’avantage de ce choix est de pouvoir concevoir des parterres de fleurs qui fleurissent sur 3 saisons. L’inconvénient est qu’il n’y a pas un moment dans l’année où le parterre de fleurs explose de  toutes les  couleurs en même temps !
Les massifs sont tous paillés  pour limiter les arrosages et empêcher  l’herbe de pousser.

GESTION DES RESSOURCES NATURELLES ET GESTION RAISONNEE DES PRODUITS CHIMIQUES

En 2009 nous avons fait l’acquisition d’un broyeur qui permet aux agents communaux de recycler tous les végétaux provenant de tailles ou de nettoyages.
Ce broyage est utilisé pour pailler les haies afin d’économiser les arrosages et limiter les désherbages. Les résidus, les feuilles ramassées à l’automne sont transformés en compost.

Nous avons fait l’acquisition d’un lombric compost pour la cantine scolaire et que les enfants observent avec plaisir.

Les employés pratiquent le mulching sur les 57300m2 de surface à tondre.

Un récupérateur d’eau va être installé prochainement au jardin sauvage et toute l’eau de pluie tombant sur le toit de l’étable servira aux arrosages du jardin potager.
Dans ce jardin nous plantons ensemble des légumes et fleurs qui s’aident mutuellement à lutter contre les maladies et les insectes.
Nous limitons au maximum l’emploi de produits chimiques pour le désherbage  remplacés par le désherbage manuel.